Articles

La communication et la nouvelle ère équine...

Image
La dureté du mental particularise ceux qui ont du caractère. On la retrouve autant chez le cheval que chez l’être humain. Elle s’annonce parfois par une voix forte, parfois par un geste critique ou par un réflexe défensif. Entre deux fortes têtes, les rapports s’annoncent passablement mouvementés. Écoute la tempête, respire ! Écoute le vent qui te déchire De la houle libère ta pensée En toi des empreintes de dureté Je ne me tannerai jamais de ce quatrain qui traduit bien le message du comportement équin, celui de comprendre et de s’adapter à son langage plutôt que de focaliser uniquement sur la concrétisation de nos idées. Cela ne veut pas dire de ne pas suivre un plan, mais au-delà de notre savoir se trouve le désordre intérieur et ce qui provoque la colère en soi . Toutes ces idées qui se répètent et qui se heurtent les unes aux autres nous faisant perdre patience, celles qui siphonnent notre énergie jusqu’à ce que la fatigue éclate au grand jour... Une vision pou

Les messages du coeur...

Image
Lorsqu’un individu par son énergie cherche à augmenter celle d’un cheval, tout doit se faire journellement et de façon régulière. L’énergie devient pouvoir par concentration et sa force se développe non seulement par le travail mais aussi selon l'attitude volontaire de l'animal.Toute la problématique tournera autour non pas du choix de la discipline, mais de la pression constante qui la caractérise. La raison d’être de la discipline ne peut avoir de sens que si le cheval répond positivement à ses exigences. Ils n’ont pas comme nous les objectifs de maigrir, de se muscler, de se tenir en forme et de devenir champions du monde. Combien de chevaux de lignée reining n’aiment pas ce pour quoi ils ont été conçus ? Combien d’humains n’aiment pas vraiment ce qu’ils sont devenus et projettent sur leurs chevaux, à défaut de ne pouvoir le faire avec l’humain, ce manque à gagner ? Mais lorsque le cheval devient le maître et le meneur son disciple, les comportements changent, car po

L'influence de la volonté sur le mental du cheval

Image
L’influence que nous tentons d’avoir sur l’impulsion du cheval définit en grande partie le comportement que nous aurons avec lui. Comme certains chevaux en ont plus que d’autres, les normes établies dans le milieu équin influencent la gestion que nous tentons d’en avoir. Aussi simple que cela puisse paraître, sans cette capacité de se mouvoir, la relation ne serait pas la même. Nous portons en nous ce que l’humain a fait du cheval. Très rares sont ceux qui ne voient qu’un animal qui broute dans un pré. Il en va de même dans les relations humaines : tout le sens et la durée d’une relation tournent autour de la capacité de chacun d’aller de l'avant. La vitesse et la lenteur nous travaillent, la cadence nous obsède et l’échec encore plus. L’élan naturel peut difficilement s’adapter à la volonté consciente de l’homme d’aujourd’hui, à ses règles et à son contrôle . Il joue au père avec son cheval et devient directif de peur de se perdre dans le n’importe quoi. Mais cette peur

À vos marques prets ne partez pas !

Image
Distraction, étourderie, les troubles de l’attention du cheval résultent non seulement de facteurs génétiques et environnementaux, mais aussi de sa relation avec un meneur qui semble ignorer le sens du mot partenariat. Une relation devient artificielle, voire inhumaine, lorsqu’elle se base uniquement sur la technique, ce qui conduira le cheval à se sentir physiquement séparé et de l’homme et de son espèce. Un partenariat implique une relation de cœur reconnue et non seulement idéologique. S’il veut être ailleurs, on ne peut s’attendre à ce qu’il devienne calme et attentif à ce que nous représentons pour lui. En fait, son absence reflète la nôtre. Je parle ici de la chamade qu’on ne veut pas entendre, du cœur bloqué dans sa communication qui se défend du moment présent. Si la sensibilité du cheval nous dépasse, imaginez combien la nôtre nous fuit ! Comme la sienne, elle possède ses propres mécanismes de défense. Très mauvais pour la santé que de contrôler les mouvements du cœur en s

Le corps et ses reflets comportementaux

Image
L’approche comportementale tente d’observer à travers la nature du cheval et ses comportements l’influence des corps et de leurs effets émotionnels sur les relations vécues. Il n’est pas rare de voir apparaître dans cette projection une dimension collective faite de mauvais, de manques ou d’absence de contacts physiques. Le jeu des influences corporelles entre les individus détermine en grande partie leurs rapports. Forces et faiblesses apparaissent selon l’intensité des ressentis. Le cheval devient alors thérapeute, coach de vie. Question travail ou personnel, il nous dit quand les corps doivent arrêter de forcer les résultats. L’énergie ne peut circuler librement que si les corps résonnent de satisfaction et s’influencent mutuellement créant ainsi des retours d’énergie favorable aux changements. Or, tout ceci ne peut se faire si nous ne possédons pas les connaissances et la sensibilité de pouvoir adapter nos réactions par des changements physiques, émotionnels, techniques et én

Ils fuient

Image
Je vois la révolte d’une population meurtrie Des incendies, des assassinats et des tueries J’entends les foules et les altercations policières. Autant de terrorisme que de réchauffement planétaire. Autant de froid que de victimes de la guerre. Vivant dans un climat de sauvageries et d'émeutes populaires Et puis l’exil à coup sûr À l’horizon on verra apparaître le nouvel homme Terrassé par la furie de la nature, Tétanisé par le sort d’une planète obscure Mort avant d’être mort, en somme Transformé en plastique pour la circonstance Complètement mécanisé et sans essence Il se décompose lentement pour prendre de l’avance Sur son temps qui n’a jamais eu de sens     Sa science transformera la libido en aliment Consommable, bourrée de vitamines et d’agents Faisant de nous des petits robots blindés jusqu’à l’os Au-dessus de tout comme de vrais boss À moins qu’il ne reste plus que des chefs frustrés De ne plus avoir assez d’Indiens à gou

Le reflet des allures

Image
Le pas, Le cheval nous demande de suivre le rythme de son pas pour qu’il puisse suivre le nôtre. Il nous enseigne le mouvement des corps physiques évoluant dans l’espace. Aucune harmonie, aucun accord, aucune syntonie avec la nature ne serait possible sans comprendre la lenteur de la vie organique. Tout l’apprentissage par essais et erreurs y est inscrit. Seul l’esprit méditatif peut en sentir les rouages et la nuance des corps qui vont créer leur union et sceller leur partenariat. Un yoga où le temps disparaît, emporté par le roulis des hanches, la respiration diaphragmatique et le déplacement du centre de gravité. Toute la vie émotionnelle et la confiance mutuelle s’épanouissent dans l’homologie gestuelle et la fluidité du pas. Son rythme à quatre temps, comme le chiffre l’indique, représente le mouvement solaire et son processus cyclique. Il restaure la paix entre les êtres, faisant de cette allure un pèlerinage et une exploration sans fin regroupant tous ceux qui cherche